Chargement...

coteivoire

Accueil
coteivoire

Santé : Découverte Voici la plante africaine qui guérit le diabète

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 1366

 :
? Les résultats d’un chercheur
samedi 27 juin 2009
par G. DE GNAMIEN

 







du même auteur


Voici la plante africaine qui guérit le diabète

21 corps enterrés par le District, hier

Une autre maladie mystérieuse en Afrique

Une autre maladie mystérieuse en Afrique

Les auteurs des déchets toxiques traduits devant le TPI







Le tableau de chasse du diabète est effroyable. En 2006, selon l’OMS, ce sont 246 millions de malades qui ont été enregistrés dans le monde. En Côte d’Ivoire, c’est plus d’un million de personnes qui sont atteintes par ce mal pernicieux, selon le ministère de la Santé. Face au diabète qui est devenu un véritable problème de santé publique, il convient de réagir. C’est dans cette veine qu’un chercheur principal appelé Joan Lyabo Campbell-Tofte, d’origine danoise qui a longtemps séjourné au Nigeria, vient de faire une découverte. Il s’agit d’une plante appelée Rauvolfia Vomitori, plus connue sous le nom de " Asofeyeje " en langue Yoruba. D’après ce chercheur, il faut préparer en faisant bouillir des feuilles de cette plante, puis les mélanger avec des fruits de l’oranger amer ; ainsi, cette tisane a la vertu de réguler la glycémie. Au cours de l’étude réalisée au Danemark, 23 malades du diabète de type 2 ont bu 750 millilitres de tisane Asofeyeje tous les jours. Et au bout de quatre mois, on a assisté à une baisse significative de la glycémie chez eux. Mais les résultats de cette étude n’ont pas encore été publiés. ?’Cette tisane semble agir différemment des traitements conventionnels du diabète. Les médicaments actuels cherchent à évacuer rapidement l’excès de sucre du système sanguin, alors que la tisane semble réduire le taux de glucose sur un long terme’’, a soutenu madame Campbell-Tofte qui a étudié puis enseigné à l’université du Nigéria. Celle-ci a déclaré au Réseau Sciences et Développement (SciDev.Net) que sa famille et ses amis lui ont parlé des vertus insoupçonnées de la tisane. Mieux, des connaissances disent avoir récolté, pour les besoins de l’étude, 50 kilogrammes de feuilles de Asofeyeje et 300 kilogrammes d’oranges amères dans l’Etat nigérian d’Edo. D’autres chercheurs supposent que la tisane agit en améliorant la capacité des acides gras poly-insaturés présents dans les fibres musculaires à transporter le sucre dans les cellules. Si Campbell-Tofte affiche un immense optimisme relativement au potentiel thérapeutique de cette tisane que l’on trouve au Cameroun, en RDC, au Ghana, au Liberia, en Ouganda, au Soudan et au Sénégal, elle prévient toutefois que tout nouveau traitement pour le diabète ne serait pas disponible avant plusieurs années. Il faut noter que, selon les professionnels de la santé, le diabète de type 1 est impossible à prévenir du fait que dans la plupart des cas, les cellules qui produisent l’insuline sont détruites par le système immunitaire. Quand au diabète de type 2, l’on indique que dans de nombreux cas, il peut être évité ou retardé par l’adoption d’un mode de vie sain. Pour soulager les diabétiques en Côte d’Ivoire, le gouvernement a fait considérablement baisser le prix de l’insuline qui est passé de 17.000 f à 3.500 fcfa.
Article publié le dimanche 28 juin 2009
1366 lectures

Infos par pays