Actualités : Niger

Intervention du, ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Nigériens à l’Extérieur au Sommet du groupe des 77 + la Chine à La Havane (CUBA) : « Le peuple nigérien a décidé de sortir d’une coopération déséquilibrée », a déclaré M. Yaou Bakary Sangaré | ONEP
Partager vers les réseaux Du 15 au 16 septembre dernier, s’est tenu à La Havane, en République de Cuba, le Sommet du Groupe des 77+la Chine. La délégation nigérienne à ce forum a été conduite par le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Nigériens à l’Extérieur, M. Yaou Bakary Sangaré. Le sommet a pour thème “Les enjeux actuels du développement : rôle de la science, de la technologie et de l’innovation”. Dans son intervention à la tribune de cette rencontre, le ministre en charge des Affaires Etrangères et de la Coopération a, après avoir exprimé la solidarité du Niger aux peuples de Cuba, mais aussi du Maroc et la Libye, expliqué la situation qui prévaut actuellement au Niger. M. Yaou Bakary Sangaré a, réitéré la détermination du peuple nigérien sous la houlette du Conseil National pour la Sauvegarde de la Partie (CNSP) présidé par le général de brigade Abdourahamane Tiani, Chef de l’Etat, à mener la refondation du pays. « Le peuple a décidé de sortir d’une coopération déséquilibrée », a-t-il déclaré. (Lire ci-dessous l’intervention du ministre Yaou Bakary Sangaré)

«— Excellence Monsieur Miguel DÍAZ-Canel Bermùdez, Président de la République du Cuba et Président du Groupe des 77+ la Chine;

— Monsieur le Secrétaire Général de l’ONU;

— Excellences Messieurs et Mesdames les Chefs d’Etat et de Gouvernement;

— Mesdames et Messieurs les Chefs de délégation;

— Mesdames, Messieurs ;

C’est un honneur pour moi, Monsieur le Président, de vous adresser les salutations de SEM le Général de Brigade Abdourahamane Tchiani, Président du Conseil National de Sauvegarde de la Patrie, Chef de l’Etat du Niger.

Pour ma part, je vous félicite pour votre remarquable présidence du Groupe des 77 + la Chine, et la convocation de cet important Sommet, à un moment où l’écrasante majorité des  membres de notre Groupe, déjà éprouvés par la dernière pandémie de Covid 19, subit les conséquences désastreuses d’un ordre mondial depuis trop longtemps déséquilibré.

Avant de continuer il est un devoir de présenter, au nom du Gouvernement et du Peuple nigériens, les condoléances les plus attristées aux gouvernements et peuples frères du Maroc et de la Libye.

Excellence Monsieur le Président,

Le thème que Votre Excellence a bien voulu donner à cette rencontre, à savoir “les enjeux actuels du développement : rôle de la science, de la technologie et de l’innovation”, relève d’une vision parfaitement avertie du développement de notre temps. Aujourd’hui, il est incontestable que les nouvelles technologies de l’information et de la communication sont incontournables pour l’atteinte des objectifs du développement durable.

À cet égard, nous souscrivons à toutes les initiatives visant à faire de la science, la technologie et l’innovation un instrument de développement, la proposition de déclarer le 16 septembre comme Journée de la science, de la technologie et de l’Innovation dans le Sud et celle de demander au Secrétaire Général de l’ONU d’organiser un événement de haut niveau sur la Science, la Technologie et l’Innovation en marge de la 80eme Session de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Ces initiatives aideront très certainement à réduire les inégalités et les injustices  de l’ordre mondial contemporain, qui continuent à mériter notre attention.

Monsieur le Président,

Les mesures coercitives imposées à des Nations souveraines et indépendantes constituent une dimension de ces injustices exercées par des puissances sur nos pays.

Le Peuple de Cuba qui nous accueille aujourd’hui, et qui vit depuis plus de 60 ans les conséquences d’un embargo économique est l’exemple le plus éloquent que nous voudrions prendre sur cette question. Le Niger, par ma voix tient ici à réitérer au Cuba toute sa solidarité et son soutien, ainsi que sa condamnation de cet embargo, et appelle à sa levée immédiate.

Mesdames et messieurs,

Je voudrais avec votre permission Monsieur le Président, expliquer ce qui se passe chez moi au Sahel central. Nous subissons depuis la déstabilisation provoquée de la Libye en 2011, une profusion tout autant provoquée d’armes de guerre, de groupes terroristes, et de la criminalité transnationale organisée, qui ont entre autres conduit à l’action de sauvegarde de la Patrie, entreprise par les forces de défense et de sécurité du Niger le 26 juillet 2023.

Cette phase de refondation de notre pays, bute cependant sur l’incompréhension de nos Organisations sous régionales, manipulées, pour faire échec à notre sursaut de patriotisme.

Ainsi, des sanctions non conventionnées et jusque-là inédites dans notre espace d’intégration régionale, la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), assorties de menaces de recours à la force contre mon pays pour, soi-disant rétablir la démocratie, nous ont été imposées depuis le 30 juillet 2023.

Dans les instances internationales, y compris l’ONU, des pressions sont en train d’être exercées pour isoler le Niger sur la scène internationale pour la simple raison que son peuple a décidé de sortir d’une coopération déséquilibrée. 

Pour ceux qui doutent encore de notre capacité de nous émanciper de cette relation qui nous traite avec tant de mépris, nous les assurons que c’est fini. C’est à présent notre tour, non pas que mettre fin à ce déséquilibre. Notre mission est beaucoup plus importante. Regardez comme aujourd’hui, les pays des trois frontières sont devenus la clef de l’actualité internationale.

En cette période de basculement, les pays des trois frontières ont un rôle important à jouer avec leurs abondantes matières premières avérées.

Et le CNSP est déterminé à créer les conditions de ce grand projet qui aura besoin de beaucoup de science, de technologie et d’innovation.

Nous invitons tous les investisseurs, à venir au Sahel pour partager avec nous ces perspectives prometteuses.

Enfin, ma délégation exprime, au nom du Gouvernement et du Peuple nigériens, toute sa gratitude et ses remerciements au Gouvernement et au Peuple cubains pour l’accueil et l’hospitalité légendaires dont elle a été l’objet depuis son arrivée à La Havane.

Je vous remercie ».

Continue Reading Previous: Rentrée scolaire à l’Ecole supérieure des communications électroniques et de la poste (ESCEP) : M. Sidi Mohamed Raliou invite les apprenants et le corps professoral à plus de rigueur dans l’apprentissage

Article publié le lundi 18 septembre 2023
1147 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 1147
Chargement...