Actualités : Afrique

Afro-Club, le Hit des platines avec Highlyy, Santrinos Raphaël et Sarkodie – RFI Musique
Au Gabon, le rappeur Skulio dévoile (enfin) Tabacco son premier titre de l’année 2024 Le moins que l'on puisse dire, c'est que le rappeur gabonais Skulio a pris son temps avant de revenir avec un titre inédit. Son dernier single Johnny date déjà du mois d'avril 2023. Souvenez-vous, en 2021, Skulio a fait une entrée très remarquée sur la scène musicale gabonaise avec son single à succès Nouveau variant. Depuis, il a été relativement discret, principalement en raison de ses études, mais surtout parce que Skulio préfère imposer son rythme et ne pas céder à la pression du public. Dans ses titres, son univers tourne autour de la vie compliquée dans les quartiers peu favorisés de Libreville où la jeunesse rêve d'une vie sociale plus luxueuse. Tabacco ne déroge pas à la règle. Toujours dans un environnement populaire, Skulio pose son texte calmement avec technique et aisance tout en racontant l'histoire quotidienne d'un personnage qui fume des substances illicites en rêvant d'un meilleur avenir. Le premier projet de Skulio, intitulé Mindset, se fait toujours attendre.

Le prodige rwandais Nel Ngabo enclenche son année 2024 avec Mbali Nel Ngabo est né avec une cuillère d'argent dans la bouche. Enfin, pour être exact, il est né avec un micro d'argent dans les mains, car le jeune prodige de la musique afropop a déjà tout d'un grand, alors qu'il n'a que 24 ans. Pétri de talent, Nel Ngabo a déjà à son actif trois albums studio dont le dernier Life Love & Light est paru l’année dernière avec un certain succès auprès du public. Sachez que Nel Ngabo est diplômé en mathématiques, physiques et en informatique. C'est donc une tête bien faite et bien pleine qui vit de sa passion et en fait profiter son public. En décembre dernier, il a dévoilé Kawooma en duo avec son compatriote Juno Kizigenza. Très prolifique, Nel Ngabo envisage de sortir un quatrième album d'ici à la fin de l'année 2024. En attendant, on savoure le morceau Mbali, une déclaration d'amour qui est à mi-chemin entre la musique afro, la soul et le r'n'b.

Le Nigérian Mr Eazi continue d’exploiter son album The Evil Genius en dévoilant Òròkórò en duo avec la légende béninoise Angélique Kidjo Mr Eazi et Angélique Kidjo se sont associé pour le titre Òròkórò, extrait du dernier album de Mr Eazi, The Evil Genius. Les deux icônes de la musique n'ont pas déçu avec cette collaboration qui rappelle les grands succès d'Angélique Kidjo comme le morceau Wombo Lombo. On retrouve l'authentique Kel-P à la création musicale du morceau. Côté visuel, Mr Eazi a mis les petits plats dans les grands. Il donne une dimension supérieure au panafricanisme et a confié la réalisation du clip à Thomas Leloup du collectif créatif français Minuit/Une. Dans Òròkórò, on retrouve l'esthétique de l'Afrique de l'Ouest. Pourtant, la vidéo a été tournée à Paris et dans la forêt de Fontainebleau. Angélique Kidjo et Mr Eazi se sont retrouvés dans la capitale française pour donner vie à ce duo. On peut voir Mr Eazi interpréter le rôle d'un prophète de Ouidah désireux de partager son message d'action de grâce et de gratitude, tandis qu'Angélique Kidjo incarne naturellement une figure de force et de résilience, comme en témoigne sa voix qui résonne à la fin de la chanson.

Le Togolais Santrinos Raphaël invite le Comorien Goulam à chanter sur le titre Jolis enfants Au mois de mai dernier, Santrinos Raphaël avait confirmé lors d'une interview sur la chaîne NCI en Côte d'Ivoire qu'il préparait un morceau avec Goulam. C'est sans aucun doute le duo qu'on n'attendait pas, mais qui au final paraît évident, tant les univers des deux artistes se rapprochent : chanter l'amour. Santrinos Raphaël reste dans sa thématique du moment. Après le succès du morceau On va pas divorcer, il enchaine tout naturellement avec Jolis enfants, titre sur lequel Goulam et sa voix suave attirent l'attention. Santrinos Raphael a le vent en poupe. Pour rappel, il a assuré une performance réussie au stade Omnisport de Lomé à guichets fermés. Sa collaboration internationale avec le Franco-Comorien le propulse encore vers un public plus large. Jolis enfants est une chanson qui tourne autour de la vie de famille, sur un rythme Kompa haïtien. Santrinos Raphaël et Goulam livrent ainsi un titre mémorable et émouvant qui met en valeur leur synergie musicale. Si vous tendez l'oreille, vous pourrez entendre Goulam fredonner quelques paroles en éwé.

À la découverte de la jeune Highlyy, la Congolaise de Londres, qui cartonne avec Honest otée d'une voix très identifiable, la jeune chanteuse britannique d'origine congolaise, Highlyy, a pris d'assaut les tendances afro sur internet. Elle a relevé le défi de se frayer un chemin dans les playlists et les diffusions en radio juste avec un premier single. C'est vous dire la grande attente qu'il y a autour d'elle. Ce qui fait la particularité de Highlyy, c'est sa capacité à chanter en anglais, français, yoruba et lingala. Grâce à ses origines et la communauté dans laquelle elle a grandi à Londres, Highlyy est polyglotte. Grâce à ses différentes facettes, la jeune femme de 18 ans s'est fait remarquer par le rappeur britannique Tion Wayne qui l'a sollicitée sur le remix du morceau Soldier, un tube inspiré de l'afrobeats et qui a dépassé les 7 millions d'écoutes à ce jour. Aujourd'hui, dotée d'un peu plus d'expérience, elle dévoile Honest, un morceau qui figurera dans son premier EP intitulé +243.

Faites place, Sarkodie, le boss ghanéen du rap, débarque avec Otan et reprend son trône Sarkodie sait mieux que personne comment créer une chanson à succès. C'est ainsi qu'il a conservé son image de rappeur numéro un toutes ces années. Avec l'arrivée du morceau Otan, un titre sombre, mais plein d'espoir, qui rumine le fait d'être la cible de critiques permanentes. Sarkodie est toujours un nom inébranlable du mouvement rap en Afrique anglophone. Composé par MOG Beatz, Otan signifie en langue Twi "haine". Sarkodie s'autoévalue et fait la psychanalyse du rappeur qui est resté au sommet durant de nombreuses années et qui fait face à l'inquiétude d'être détrôné par de potentiels successeurs. À la fin du morceau, Sarkodie rappelle tout de même qu'il a une confiance inébranlable en Dieu qui est son allié le plus fidèle pour traverser ces tourments. Le hip hop célèbre la jeunesse, même s'il va sans dire que le public, comme les artistes, vieillit. À 35 ans, Sarkodie, linguiste prolifique, a déjà beaucoup dit, son parcours créatif n'étant rien moins que révolutionnaire.

Jaguaman, nouveau visage de la scène urbaine en RDC, rend hommage à la nouvelle recrue de la NBA, Jonathan Kuminga Le Congolais Jonathan Sumaili Rizizi, connu à la scène en tant que Jaguaman, est originaire de la ville de Goma, à l’est de la RDC. Ce féru de musique s'est lancé dans une carrière professionnelle récemment, en 2021. Entre rap, drill, afrobeats, pop et amapiano, Jaguaman se caractérise aussi par ses textes et prises de position, se revendiquant comme un artiste du peuple. Désireux de s'imposer sur les deux rives du Congo comme un des rappeurs qui comptent, Jaguaman a décidé de rendre hommage à une autre figure de la jeunesse congolaise : Jonathan Kuminga. Le jeune athlète a été recruté l'an dernier au sein de la franchise Golden State Warriors de la ligue nord-américaine de basketball. Depuis ses débuts au sein de la NBA, il brille par ses statistiques impressionnantes. Jaguaman qui ne rate aucun match de son compatriote a donc tout naturellement souhaité lui rendre hommage.

Une sélection disponible exclusivement dans la playlist Afro-Club sur Deezer, Spotify et sur la chaîne YouTube de RFI Musique.

 


Article publié le jeudi 1 février 2024
204 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 204
Chargement...