Actualités : Afrique

Guinée : le canadien Robex veut reporter l’entrée en production de la mine d’or Kiniero à 2025
(Agence Ecofin) - Abandonnée en 2014 par SEMAFO puis attribuée à la compagnie Sycamore Mining qui a ensuite été rachetée par Robex Resources, la mine d’or Kiniero ne devrait finalement pas redevenir active en 2024. Son actuel propriétaire souhaite réaménager le calendrier en vue d’accroitre la future production d’or.


En Guinée, Robex Resources a publié le 18 mars une mise à jour du calendrier relatif au redémarrage de la mine d’or Kiniero. Selon ce nouveau chronogramme soumis aux autorités locales pour approbation, l’entrée en production de la mine est reportée de fin 2024 à fin 2025.


La compagnie canadienne explique ce report par la volonté d’accroitre la production d’or attendue à la mine, en s’appuyant sur le gisement Mansounia. Dans une mise à jour publiée en décembre 2023, les ressources minérales inférées du gisement ont en effet augmenté de 169 % par rapport à l’estimation utilisée dans l’étude de faisabilité de Kiniero en 2023. Alors que, selon cette étude, Kiniero peut livrer 851 000 onces (24,12 tonnes) d’or sur 9,5 ans, l’intégration des ressources supplémentaires de Mansounia devrait entrainer une amélioration de ces chiffres.


Robex devrait donc publier en septembre 2024 une étude de faisabilité actualisée, après avoir réalisé des travaux de forages supplémentaires à Mansounia afin d’ajouter des réserves minérales au plan minier de Kiniero. Les travaux de construction de la mine pourront alors se poursuivre avec la production du premier lingot d’or attendue en décembre 2025.


« Cette étude de faisabilité actualisée présentera le projet mis à jour tout en conservant l’ensemble du capital investi à ce jour pour un développement à grande échelle et un redémarrage rapide de la construction », assure Aurélien Bonneviot, PDG de Robex.


Si le gouvernement donne son accord à ces nouveaux plans, le pays devrait encore attendre un an pour recevoir les retombées économiques liées à l’exploitation de la mine. Entre l’abandon de la mine par SEMAFO en 2014, sa réattribution à Sycamore Mining en 2019, le rachat de cette société et donc de Kiniero par Robex en 2022 et la reprise de la production d’or, il se sera donc écoulé plus d’une décennie.


Emiliano Tossou


Lire aussi:


15/06/2023 - Guinée : Kiniero peut ajouter 24 tonnes d’or à la production nationale sur 10 ans (Robex)


Article publié le mardi 19 mars 2024
180 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 180
Chargement...